Présenté par Blogger.

Lettre à mes minis.


Mes amours,

ahhh comme je vous aime. Vous êtes si paisiblement endormis dans les bras de Morphée, fatigués de votre journée passée à la garderie. Le réveil est si tôt et bien malgré nous, on vous bouscule pour que vous mangiez vite, vous vous habillez vite et que vite vite vous ayez les fesses bien au chaud dans vos bancs d'auto. Pas le temps de niaiser, nous allons être en retard. Malgré tout vous souriez, vous riez ensemble et vous semblez bien heureux de retrouver vos amis à la garderie. Vous passez de belles journées, vous jouez et vous vous épanouissez comme des champions. Vous êtes entre bonnes mains, je le sais, mais je ne peux faire autrement que de m'en vouloir de ne pas être auprès de vous durant ces journées entières, j'ai l'impression de manquer un petit quelque chose chaque fois... Ahhh cette culpabilité de maman! Je voudrais tant toujours vous avoir à mes côtés, vous voir interagir avec les amis et être celle qui vous chicane lorsque vous faite un mauvais coup mais surtout celle qui vous félicites quand vous faites quelques chose de merveilleux. Petit Elliot et belle grande Lili, sachez bien une chose  (pour reprendre les mots que nous nous répétons si souvent ma grande fille) "quand je ne suis pas là, je suis toujours là dans ton coeur". Je t'entend encore me dire cette phrase Lilirose, le genre de petites paroles qui fait fondre mon coeur de maman...

Ce soir encore je vous ai bécotés et dis combien je vous aime. Elliot tu t'es endormi bercé par papa, Lapin-Lapin bien serré contre toi, petite bouillotte d'amour...

Et toi grande Lili, j'ai adoré mon petit moment collé à tes côtés, sous la couverture fleurie à regarder ensemble ce livre d'histoire...

Avant de partir ce soir, je ferai comme tout les autres soirs... Un bisous sur les joues de ma fille et une caresse dans le dos de mon garçon. Je replacerai vos couvertures pour ne pas que vous aillez froid et je vous chuchoterai un "maman t'aime" au creux de l'oreille... Peut-être que ce mot doux vous rejoindra dans vos rêves, je le souhaite...

Je mettrai mon manteau, prendrai mon stéthoscope, ma carte d'hôpital et mes souliers et dirai à papa de vous répéter demain matin avant de vous déposer à la garderie, que nous vous aimons fort fort fort.
Je quitterai la maison avec ma petite culpabilité de maman, mais je serai encore une fois si fière des beaux enfants heureux et enjoués que vous êtes... :)

Maman xox


Aucun commentaire