Présenté par Blogger.

Nous y sommes presque...

Il est minuit et je me dis que je devrais vraiment aller me coucher au lieu d'écrire ici, mais c'est plus fort que moi! 

Demain matin l'équipe de déménageurs débarquera chez moi pour empaqueter nos choses qui partent pour l'Allemagne et partiront avec notre voiture. Ma petite vie sera mise dans des boîtes en carton et nous dirons au revoir à une maison que nous avions appris à aimer et qui a été témoin de tous ces moments heureux, mais de ceux plus tristes également.  Nous dormons pour la dernière fois dans notre grande chambre grise et Lili m'a confié ce soir, à l'heure du dodo, qu'elle allait s'ennuyer de sa chambre rose de princesse. Sa petite bouche par en bas et ses yeux un petit peu tristes m'ont vraiment crevé le coeur. À 4 ans on ne comprend pas tout, mais on en comprend des petits bouts... 

Alors voilà, à partir de demain nous serons dans nos valises et nous dormirons à l'hôtel. Mercredi, ils viennent loader le camion de déménagement et jeudi c'est tout ce qui reste au Canada en entreposage qui se fait empaqueter et loader. Ma maison sera vide, on refermera la porte sur plein de beaux souvenirs, de beaux défis... Un autre chapitre de notre livre de vie! Ces temps-ci j'ai vraiment l'impression que les chapitres se closent beaucoup... J'ai hâte d'entamer celui sur notre aventure européenne! Le 27 nous quittons pour New York, le temps d'une nuit et ensuite, le 28 c'est l'embarquement pour le QueenMary. J'ai encore peine à y croire... Le 5 août nous devrions être arrivés dans notre nouveau pays d'adoption, enfin!

Malgré toute l'excitation du moment, il y a ce petit pincement qui est toujours présent devant cette maison que nous quittons et face à la famille et aux amis desquels nous nous éloignons. 
Je sais qu'il finira par s'estomper ce petit pincement, au fur et à mesure que nous bâtirons nos nouveaux souvenirs au bout du monde, à chaque fois que nous serons émerveillés devant un nouveau paysage, à chacune des découvertes que nous ferons... Ce sera magnifique. On se laissera le temps d'apprivoiser notre nouveau bonheur, un jour à la fois! Nous sommes chanceux. 

Demain la machine se met à "on"! C'est le vrai début de tout ça... Je suis stressée un brin devant tant d'inconnu, mais je réalise vraiment que tant et aussi longtemps que j'aurai Daniel, Lili et Elliot à mes côtés, tout ira bien. Ma famille c'est ma force. 





"Regarde tes enfants qui courent là-bas sur la plage..."


Quand je regarde ces belles images, mes enfants pleins de vie aux visages souriants, je ne peux pas faire autrement, il y a ces paroles d'une chanson de Keven Landry qui me reviennent en tête (si vous ne le connaissez pas, je vous invite à le découvrir ICI ou ICI): « Regarde tes enfants qui courent là-bas sur la plage...» Je me souviens cette journée-là, m'être dis que j'étais vraiment chanceuse d'avoir cette belle vision devant moi... Des enfants qui prennent la plage et la mer comme un beau terrain de jeux. Merci la vie.

Durant mon voyage, je voulais absolument profiter d'une chose: la mer. J'ai sauté sur toutes les occasions pour passer du temps sur la plage, aller marcher sur le bord de l'eau... C'est vraiment ce qui m'a manqué le plus dans les deux dernières années. J'ai même eu la chance de revoir mes vieilles amies, Vanessa et Marie-Joëlle (et les minis qui en découlent...) pour une merveilleuse journée au soleil, les pieds dans le sable, à deux pas de la maison de mon amie. 


Pas mal en même temps, nous avons quitté la Côte-Nord il y a plusieurs années pour aller étudier à Québec. On en a fait des folies ensemble dans nos petits appartements de Sainte-Foy. Encore aujourd'hui, malgré la distance, quand on se retrouve c'est comme si on ne s'était jamais quittées. Notre amitié est toujours là. Une à Port-Cartier, une à Limoilou et moi est un petit peu partout... Nous avons réussi plusieurs fois à nous réunir le temps d'un déjeuner, d'un souper et d'une bonne jasette. Des petits moments qui font toute la différence. Vous êtes si précieuses pour moi mes amies. Je vous aime. On se revoit dans 4 ans, probablement quelques enfants en plus, mais toujours ce bon vieux sentiment qui nous unit... 


À mes enfants...


On ne se le cachera pas, déménager loin loin comme ça apporte son lot de maux de tête, de fatigue, de stress tout au long des préparatifs. Bien qu'on fait de notre mieux pour que tout ça affecte le moins possible le quotidien des enfants, je sais qu'ils subissent malgré nous nos trop-pleins d'émotions. 

Il y a ma grande qui je crois, réagit indirectement à tout ce vent de changements, d'au revoir, d'horaire tout croche... On lui demande de comprendre bien des choses à notre belle Lili, mais des fois nous avons tendance à oublier qu'elle a que quatre ans. Ce n'est pas facile pour elle. Elle est sans cesse à la recherche de notre attention et trop souvent à mon goût je lui réponds: "Maman à d'autres choses à faire Lili... Plus tard! ".  Ça me brise le coeur. Ma belle amour, si tu lis ça un jour, je m'en excuse sincèrement. Je t'aime à l'infini.

Et il y a mon petit homme touche-à-tout, ma boule d'énergie qui ne comprend absolument pas ce qui se passe dans sa maison, mais qui est toujours aussi joyeux. Il est là pour nous ramener à l'essentiel, à notre petit bonheur. Il découvre le monde du haut de ses 16 mois. Que tu es beau à voir aller... Tu nous rappelles comme la vie est belle et comme il faut prendre le temps de s'arrêter, même quand ça va vite et que les préoccupations ne nous lâchent pas d'une semelle. Merci Monsieur sourire.

Bientôt nous retrouverons le calme du quotidien mes amours. Vous êtes merveilleux. Je vous aime. 


Sept-Iles, son vieux quai et ses souvenirs d'enfance.


Quand je vais à Sept-Îles, il y a un incontournable: le vieux quai. Aller marcher main dans la main avec la mer, laisser le vent nous décoiffer un peu... C'est des souvenirs qui remontent à la surface. 

Quand j'étais petite, je me souviens avoir été passer mes soirées à écouter les chanteurs locaux performer sous la tente jaune, manger une crème molle sur le bord de la mer avec mes parents, faire les aller-retour sur la promenade en se demandant qui donc on allait rencontrer durant le trajet (parce que rares sont les fois où tu ne croises pas une personne que tu connais! C'est ça Sept-Îles!)... Pouvoir y amener mes enfants, les faire jouer dans les jeux sur le bord de l'eau, avoir la musique country en musique de fond, c'est vraiment parfait et ça fait du bien à l'intérieur. 

Nous étions de passage à Sept-Îles en même temps que la fête du Canada. Pour l'occasion, comme chaque année, la ville avait organisé une petite fête familiale où jeux gonflables, clowns et mascottes étaient au rendez-vous. J'y suis allé avec mes petits, ma vieille amie Mylène, sa maman (qui est pratiquement la mienne!) et ses deux petites filles Aryel et Jasmine. 


C'est si drôle de les voir ensemble. Dire que lorsque mon amie Mylène et moi nous sommes rencontrées, nous n'étions pas beaucoup plus vieilles que Ary et Lili. Maintenant, c'est nos filles qui jouent ensemble dans les jeux gonflables... Rien pour nous rajeunir! C'est fou d'être confronté au temps qui passe, nous sommes mamans à notre tour, nous avons vieilli dans des chemins différents, mais nous sommes encore là une pour l'autre. Je souhaite tellement à mes enfants de croiser sur leur route ces gens qui deviendront de "vrais" amis pour eux. L'amitié ne s'achète pas, elle se bâtit avec le temps, les épreuves et les joies. 

Sept-Iles et son café Tim Hortons à la paille... C'est si réconfortant!


Choisir la voie maritime pour déménager outre-mer

J'aime beaucoup jaser. Mon chum vous dirait que je suis "mémère" mais bon, il devra avouer que si ça n'avait pas été de mon talent à échanger avec de nouvelles personnes, nous aurions probablement fait comme tout le monde et se taper encore une fois, 8h de vol entre Ottawa et Dusseldorf pour se rendre dans notre nouvelle maison.

Au début, il me trouvait un petit peu rêveuse avec des idées de croisière. Après avoir fait quelques recherches et évalué les couts, dans notre situation, il était plus économique pour notre famille de traverser l'océan en bateau plutôt que par voie aérienne.

Crédit photo: CUNARD

Alors voilà, avec un petit peu de chance nous avons réussi à faire concorder notre date de déménagement avec la date de la croisière du Queen Mary 2 de la compagnie Cunard, qui prend son départ de New York pour arriver à Southampton (Angleterre). 8 jours et 7 nuits à bord d'un énorme bateau, une foule d'activités organisées, de soirées formelles, de soupers chics ET un jetlag beaucoup moins intense pour les petits... Notre choix n'a pas été compliqué à faire: nous avons booké la croisière! 

Une croisière en famille, j'en rêvais certainement, mais je n'avais pas imaginé que c'était possible dans un futur rapproché ($$$). Enfin, peut-être une fois rendu à ma retraite, les enfants grands et beaucoup moins de choses à payer mensuellement...

Daniel et moi, en 7 ans, nous n'avons jamais pris de grosse vacances, de voyages dans le sud, etc... Par choix j'imagine, ou par priorité, les sous d'extra que nous avions, nous les mettions ailleurs.

Et tout d'un coup, le monde des voyages nous tombe dessus! Dans ma tête, c'est encore un peu irréel tout ce qui nous arrive. Toutes ces belles places que nous aurons la chance de visiter... ah! Je suis déjà si énervée juste a y penser.  Je suis très reconnaissante envers la vie pour toutes ces opportunités qui se présentent à nous. La vie est une belle boîte à surprises. 

Crédit photo: Hamburg travel 

Qui dit croisière dit robes longues, chapeaux et grosses lunettes de soleil! Et à tout ça s'ajoute les petits kits chics pour les deux bals auxquels nous assisterons avec les enfants puisqu'ils auront lieu dans le restaurant qui nous est attitré. Robe de soirée pour maman et Lili, habit pour papa et Elliot (oui Daniel a maintenant un complet!) et l'espace de quelques soirées nous serons plongés dans l'âge d'or des traversés transatlantiques... 

Heureusement nous avons déjà trouvé nos tenues de soirée, pour ma part il me manque seulement les souliers et les accessoires pour compléter mes outfits! C'est mon planning des prochains jours, ça et finaliser l'inventaire de la maison (disons que j'aime beaucoup mieux magasiner qu'énumérer tous ce que ma maison contient!). Je vous partage quelques photos prises rapidement, rien d'officiel, pour vous donner un avant-goût de deux de mes petits looks.


J'ai la chance d'avoir une merveilleuse meilleure amie qui a été magasiner mes robes pour moi puisque je n'avais pas le temps de passer chez Mango lors de mon dernier passage à Québec et que Mango c'est définitivement un de mes magasins chouchous.  Une robe courte rose pale pour le bal thématique et une robe longue, très élégante pour le bal Black & White. Je porterai les deux avec des accessoires dorés. Coucou à ma belle Lili-pot-de-colle qui tenait à être sur la photo. 



 Il aura tellement à raconter sur cette traversée... Encore plus de billets sur le QM2 à suivre! Vous aurez peut-être le droit à une photo de l'homme en tuxedo!