Présenté par Blogger.

Histoire de mère, de mer et de point de repère. (Terschelling, PAYS-BAS)


Pour la fête des Mères, ma Lili (comme la majorité des enfants, j'imagine) m'a offert un bricolage fabriqué à l'école. J'adore les bricolages, j'aime voir ses petites mains travailler et sa créativité se transformer. Ça me touche. Derrière son bricolage plastifié, le professeur a collé une feuille qu'elle a pris le temps de remplir avec les mots de Lilirose. On y trouve plein de questions posées à l'enfant en lien avec sa maman. À plusieurs reprises les réponses de Lili m'ont fait sourire, mais une de ces réponses m'a vraiment rendu heureuse, un peu émue, un beau mélange d'émotions...

Sur le questionnaire il y avait des questions du genre:

  • J'aime quand maman... 
  • Ma maman aime beaucoup...
  • Ce que j'aime le plus faire avec ma maman...
  • Ma maman pèse... et mesure... (Lili a répondu "I don't know" et honnêtement j'en suis bien fière! Who cares???)

Et il y avait cette belle petite question:

  • Si tu pouvais donner le plus beau des cadeaux à ta maman pour lui faire plaisir, tu lui donnerais... 

Et bien elle a répondu... a seashell. Elle aurait facilement pu répondre du chocolat, des bonbons, des fleurs... Mais non! Un coquillage. Ah, ma belle Lili...


J'ai de la difficulté à mettre en mots ce que j'ai ressenti à ce moment-là. J'étais fière de sa réponse parce qu'elle me prouvait qu'elle me connaissait parfaitement, qu'elle savait observer, écouter, et lire en moi, et ce du haut de ses 5 ans... Elle sait ce qui me rend heureuse et me fait du bien, elle a conscience de mon amour pour la mer et ce qu'elle représente pour moi. Ça peut paraitre banal, sans trop d'importance, mais pour moi ça voulait plutôt dire: Ma belle maman que j'aime, je sais que ces temps-ci sont durs pour toi et que tu t'ennuies... Un coquillage c'est un peu un morceau de ce qui te manque beaucoup et un réconfort pour tes jours plus moches. 

Ça valait tous les câlins du monde. Je t'aime boucle d'or.

La fin de semaine d'après nous partions pour Terschelling, une des cinq iles néerlandaises de la mer des Wadden parce que justement, nous sommes à l'approche de fêter notre un an d'expatriation et que OUI la mer me manquait atrocement. La mer ici, la mer ailleurs... C'est vraiment un paysage qui se ressemble. Quand tu ne vois plus rien à l'horizon, de l'eau à l'infini et que le vent de la mer te remplit les poumons... C'est vraiment associé à de beaux moments de "zénitude" pour moi, plein de souvenirs me reviennent en tête et god que ça fait du bien.


Ma belle Lili, 

je souhaite de tout coeur que tu te sentes à l'aise partout, heureuse partout et jamais trop à la dérive. J'espère que tu continueras à t'adapter à la vie comme tu le fais si bien maintenant. Et s'il venait un moment où tu ressentes aussi le besoin de te trouver un repère qui te ramène à toi et qui te fait du bien, que ce soit la mer, une rivière, les montagnes ou le ciel plein d'étoiles... Peu importe. Souviens-toi que c'est correct aussi. En fait, c'est ce que je te souhaite ma fille... Dans l'instabilité et les rebondissements de la vie, qu'on soit petit ou grand, ça fait du bien de savoir qu'il y a des choses qui seront toujours là, qui ne changeront pas, qu'on pourra toujours retrouver et qui sauront nous apaiser un peu. J'ignore quel sera ton repère à toi, mais à te voir sur le bord de la mer, courir, rire et profiter de la plage, je n'ai pas le choix de me dire que la pomme ne tombe jamais bien loin de l'arbre. Mon petit doigt me dit qu’il y a de l’eau salée qui coule dans tes veines aussi...


Maman xox



2 commentaires