Présenté par Blogger.

L'arbre de mai (ou la nuit où le sommeil est court!)

Photo: Pinterest






4h40 cette nuit, mes deux yeux s'ouvrent bien grand. J'entends des voix et je suis tellement persuadée que c'est à l'intérieur de ma maison que je prends la peine de réveiller Daniel pour lui dire que je pense que quelqu'un écoute un film dans le salon (oui ok, je devais être un peu endormie). Il me répond: "Bein non! On est le 1er mai, c'est les arbres!". Détrompez-vous (parce que c'est surement ce que vous pensez) il n'était pas dans les patates... C'était bel et bien les arbres, Le May Tree (arbre de mai (en français), maibaum (en allemand))! Et à ce moment-là, la musique est repartie de plus belle. Ce n'est pas mêlant, j'avais l'impression d'avoir Katy Perry dans ma cour arrière tellement la musique était forte. Même si la nuit venant vraisemblablement de se terminer là (parce que Lili s'est mise à crier: "Elliotttttt! C'est ta toune!"), je n'étais pas fâchée, j'étais plutôt super énervée par cette belle tradition que nous étions entrain de vivre, en direct de notre lit! Ahhh chère Allemagne, tu me surprendras toujours. 

Le 1er mai, un peu partout en Allemagne, des arbres de mai s'élèvent en guise de salutation au printemps qui arrive. En Rhénanie, au nord-ouest de l'Allemagne (chez moi!), c'est un tantinet différent. C'est une affaire d'amour, de béguin secret... une affaire de gars! Les jeunes hommes se rassemblent (musique, bière, tracteur, ruban de couleur, etc.), bien sûr ils font la fête toute la nuit, mais le point important de cette tradition est qu'ils doivent abattre un bouleau et le décorer de rubans multicolores pour ensuite le mettre dans une remorque et aller le suspendre (le planter, l'attacher...) devant la maison de leurs amoureuses ou de la fille qu'ils aiment en secret. 

Au matin, c'est avec excitation que les filles passent la tête par la fenêtre pour voir si elles ont la chance d'avoir un arbre devant chez elle. Quand j'ai expliqué la tradition à Lili, à 5h00 ce matin, elle m'a dit: "Vite maman! Je veux aller voir s'il y a un arbre pour moi!". Je lui ai dit de se calmer un petit peu, petite amour.

Alors voilà, tout le mois de mai il est possible de voir des arbres étranges ici et là, devant les maisons, des coeurs en fleurs suspendus aux fenêtres... Lili et moi on s'amuse à les repérer et à analyser toutes leurs couleurs, ça nous fait sourire. J'aurais tellement aimé grandir avec une tradition comme ça, je trouve ça vraiment mignon. Ils sont chanceux ces allemands d'avoir autant de belles traditions... Et nous, nous sommes vraiment chanceux de pouvoir les découvrir au fil du temps.



Aucun commentaire