Présenté par Blogger.

Notre premier été européen.


Voilà, l'été est déjà presque terminé et j'ai pourtant l'impression de ne pas l'avoir vu passer. Faut dire que malgré les vacances scolaires, les enfants à la maison et le travail de Daniel (on a gardé nos vacances pour plus tard), nous ne nous sommes pas ennuyés une seconde. Cet été, les enfants ont appris à jouer ENSEMBLE et à user de leur imagination pour mettre un peu de fun dans leurs journées. Certes nous avions des petits séjours en Bretagne et en Normandie de planifiés, mais pour le reste, nous avions misé sur un été tranquille, sans horaires chargés d'activités. J'ai vraiment apprécié de voir mes enfants s'inventer toutes sortes de scénarios pour s'occuper la tête et les petites mains. Ils ont inventé une tonne de jeux, dessiné, peinturé, bricolé... Il a fallu quelques fois que je leur propose des petites activités, mais la plupart du temps, ils savaient s'occuper. Je me rappelle justement de cette semaine ou chaque jour Lili avait décidé que c'était la fête d'une différente personne (Lili, Elliot, moi, Roseline la poupée, Lapin-lapin...) et où le but était de décorer un peu la maison, installer un pique-nique (le diner et un petit dessert qui servait de gâteau d'anniversaire) dehors, fabriquer une carte de souhaits et chanter "bonne fête!" au chanceux de la journée. Et juste avec ça, mes minis étaient bien heureux. Comme quoi les laisser s'ennuyer un peu de temps en temps n'a rien de mal... Allo la créativité! J'aime les enfants créatifs.


L'été marquait également le début de notre belle vague de visite qui s'étendra jusqu'en mars l'an prochain. Ça me fait plaisir de recevoir les gens chez moi, de partager avec eux un peu de notre quotidien ici, de notre rythme de vie campagnard... Il y a eu Anabelle et sa famille qui ont été de passage quelques jours et avec qui nous avons passé de bons moments. Nous nous connaissions uniquement virtuellement par le biais de son blogue sur la littérature jeunesse Les P'tits Mots-dits auquel j'ai la chance de collaborer, mais j'ai eu l'impression de la connaître depuis toujours. Je suis convaincu que c'est le début d'une belle amitié, on se ressemble sur plein de points et vraiment, ça a cliqué. Merci internet, encore une fois! 

Il y a aussi eu le père de Daniel qui est venu nous rendre visite et ça, j'ai vraiment senti que ça a fait plaisir aux enfants. Ils grandissent tellement vite mes petits amours et d'être loin comme ça des personnes significatives de leur vie me rend parfois un peu triste. J'étais contente de les voir jouer avec leur grand-père. Le contact humain... Le vrai... Ce n’est pas comme le téléphone ou l'internet. Ça fait du bien. Ça touche les coeurs.


Nous voilà repartis pour une deuxième année en terre européenne. Je me sens d'attaque, prête à affronter d'autres sortes de défis, pousser l'adaptation à un nouveau niveau. Je ne crois pas qu'on puisse s'adapter totalement à un nouveau pays comme celui-ci si rapidement, c'est un travail constant, c'est apprendre à gérer les obstacles, les crises d'ennui... C'est aussi d'apporter quelques changements à sa façon de penser, de voir les choses, de voir la vie. Je suis tellement consciente du bienfait d'une attitude positive des parents sur l'adaptation des enfants. Pas le choix, on fonce! :) 


Psst: Ces photos ont été prises à Xanten, en Allemagne!

Aucun commentaire