Présenté par Blogger.

Santorini, mon rêve en bleu et blanc. (Partie -1)


La première fois que j'ai eu conscience de la beauté de la Grèce est probablement lorsque j'ai écouté le film d'adolescente, Quatre filles et un jean. Ça vous dit quelque chose hein?!  Ensuite il y a surement eu cette soirée pyjama avec ma meilleure amie, installées devant le film "Mamma mia!", cette fabuleuse comédie musicale (sarcasme ici) où l'action principale se déroule chez les Grecques. Je suis tombée sous le charme encore et encore. Le film était so so mais les paysages étaient à couper le souffle. C'était dorénavant devenu ma destination de rêve. Un jour j'allais y mettre les pieds. 

Je ne suis pas la fille avec des tonnes de rêves, bon comme tout le monde je souhaitais avoir une belle grande famille et une maison pleine d'amour et de bonheur, des enfants en santé, un emploi qui me passionne... Les classiques quoi! Je ne suis pas une rêveuse très originale. Visiter la Grèce était cependant le rêve que j'avais pour mon petit bonheur perso, juste pour moi parce que je savais que j'avais y trouver une vue parfaite à mes yeux, une joie immense d'être physiquement à un endroit où j'avais si longtemps rêvé d'être.  Quand le petit bateau qui nous amenait à Oia sur l'île de Santorini à accosté au pied de mon rêve, je n’ai pas pu faire autrement que d'avoir un petit "ouf!" par en dedans. C'est aussi beau que je l'avais imaginé.


Lorsque tu arrives sur l'île de Santorini, il faut savoir que tout se passe dans les hauteurs. Alors... il faut monter! Il y a quelques options, le funiculaire, le dos d'âne, les marches... Nous avons fait nos courageux et malgré la chaleur déjà bien présente ce matin la, nous avons choisi de monter à pied. Je ne vous dis pas que ça a été facile, mais heureusement la vue n’était pas pire et nous avons arrêté souvent pour l'admirer. Ces images de Lili me font tellement rire... 


Je crois qu'il n'y a pas de mots suffisamment forts pour vous décrire comme c'est beau Santorini. Ce "splash" de couleurs vibrantes qui nous saute aux yeux rend le blanc des bâtiments et des maisons si doux, si plaisant à regarder. Les plantes vertes, les fleurs fuchsias, les toits et les portes bleues... Tout s'harmonisait à merveille. Ce que je voyais était bien fidèle à la Grèce de mes rêves. Mes deux seules déceptions, ne pas y être resté assez longtemps et cette librairie fermée (bouhhh). J'avais espoir, j'ai repassé devant à 3 reprises en me disant qu'elle devait être sur le point d'ouvrir... Et non, pas de chance! 


Cette photo de moi n'est pas ma meilleure et elle est une des seules que j'ai de moi (l'inconvénient d'être celle qui traine la caméra!). Je n'ai jamais autant brillé de la face et j'aurais grandement eu besoin d'un touch up de poudre matifiante, mais il faisait extrêmement chaud... En faite je m'en fou, je l'adore. Je l'adore parce que je me souviens bien de ce moment et de comment je me sentais en dedans, mes yeux démontrent à quel point j'étais heureuse et reconnaissante d'être là. C'était au bout d'une petite rue, un chemin prit au hasard, nous sommes aboutis devant cette vue paradisiaque. La mer Adriatique, les îles grecques, les bateaux sur l'eau et Santorini dans la montagne... de toute beauté! 


Silence = Therapy, c'est ce qu'il était écrit sur la petite enseigne à côté de la porte. J'aurais bien voulu me prêter à cette thérapie durant des heures moi, c'était si paisible. Les enfants eux avaient la bougeotte, on y retournera un jour, je me le suis promis (sensation de déjà vu ici...). La journée n'était pas encore finie, je voulais tout voir de Santorini! 

2 commentaires

  1. Tes photos sont superbes !! Ca me donne très envie d'y aller :)
    (Je voulais y aller cet été mais au vu de la situation économique et des problèmes de distributeurs d'argent je me suis reportée sur Naples).

    RépondreEffacer