Présenté par Blogger.

Mamie est en Allemagne, hourra!


Hey guys, j'espère que vous allez tous bien et que vous passez un merveilleux mois de décembre. L'ambiance de Noël est-elle bien installée sous votre toit? C'est fou comme j'aime ce mois de l'année, par contre chez nous, il est tellement chargé puisque c'est aussi les anniversaires de Lili et d'Elliot. Ça fait beaucoup de planification, d'organisation et de magasinage. OUF! Je ne suis pas inquiète, on va se rendre en janvier en même temps que tout le monde... Peut-être juste extrêmement cerné! D'autant plus que cette année on a mamie avec nous, comme la plus part d'entre vous le savez déjà. Elle est d'une bonne aide. Non, mais, ce n’est-tu pas le fun d'avoir sa maman chez soi? Surtout après plus d'un an et demi sans se voir. C'est la raison de mes moments un peu plus silencieux sur le blogue. On rattrape le temps perdu! On placote, on popotte, on écoute nos petits films d'après-midi... Ça m'avait tellement manqué. Juste d'être ensemble.

J'ai pris quelques photos lorsque nous sommes allés chercher mamie à l'aéroport de Bruxelles, c'est un de ces moments que je ne veux pas oublier. Les minis étaient tellement énervés de revoir leur grand-maman et je les ai trouvés si bons et patients alors que l'attente était longue (vous savez ce que c'est les aéroports). C'était drôle de les entendre crier : "mamieeeee? Where are youuuu?", comme si ça allait la faire apparaitre plus vite. Je n'étais pas très inquiète de la réaction de Lili à cause de son âge et puisque ma mère à été énormément présente dans ses premières années de vie (même lors de notre déménagement à Gatineau). Elle venait souvent passer des mois à la maison. J'étais certaine que Lili ne serait pas gênée ou mal à l'aise devant elle, même si c'est dur de la faire parler au téléphone ou devant la caméra lorsqu'on fait du facetime. Je me questionnais un peu plus pour Elliot qui lui est de nature gêné. Il avait qu'un an et demi la dernière fois que nous sommes allés à Sept-Iles chez mamie. Faut dire que ma mère et moi on se parle presque tous les jours via facetime et que souvent Elliot est dans mes bras ou à mes côtés donc devant la caméra. Il ne jase pas vraiment, mais il la voit souvent. Je suis certaine que les efforts quotidiens que nous faisons pour maintenir la relation entre nous et le reste de notre monde au Canada font toute la différence. (même si on a pas toujours de quoi à se dire, même si nous sommes souvent occupés, même s'il faut se coucher plus tard ou se lever plus tôt pour nous permettre d'attraper une personne 5 petites minutes...). Bref, les enfants n'ont pas hésité une minute à la serrer dans leurs bras.


Quel beau moment! J'étais super énervée de revoir maman et en même temps un peu inquiète de savoir qu'elle faisait le voyage seule, puisqu'elle a un handicape visuelle et auditif. Un voyage à l'international, ce n'est pas rien. J'espérais que tout ce soit bien passé, que le crew d'Air Canada ait été gentil avec elle et lui ait fourni l'assistance nécessaire, qu'elle soit bien accompagnée par le personnel de l'aéroport jusqu'à nous une fois atterrie. Ouf! J'avais de l'inquiétude, mais en même temps tellement de fierté devant sa détermination et sa drive. Ma maman c'est mon modèle de courage. Sa tête de cochon et son orgueil sont deux de ses armes les plus utiles. Quelle femme! Tout est allé à merveille. 


Bref, depuis un peu plus d'une semaine nous sommes ensemble à la maison et les enfants profitent beaucoup de leur mamie. Ça me fait chaud au coeur de voir ça parce que je trouve tellement important que mes minis aient ce genre de grosse et belle relation avec les personnes significatives de leur vie. Je sais très bien que ça ne sera pas facile à cause de notre style de vie, des déménagements un peu partout, des kilomètres de distance... Mais c'est faisable. Suffit d'y faire l'effort. On a tendance à laisser les choses aller et a s'abandonner au tourbillon du quotidien qui va vite, à négliger certains amis ou membres de la famille, pourtant... C'est tout ce qui compte. C'est ce qu'il y a de plus précieux. Je m'engage à ça pour la nouvelle année, moi personnellement, mais aussi apprendre à mes minis la valeur inestimable des gens qu'on aime, peu importe l'âge et la distance qui nous sépare. 


4 commentaires

  1. Wow! Profitez bien de ces retrouvailles! Un an et demi ça ne doit pas être évident. Tu as tellement raison, la famille et les amis proches: c'est tout ce qui compte. Joyeuses Fêtes!

    RépondreEffacer
  2. @Julie R : Merci pour ton message! Effectivement, il y eu des moments ou sa présence me manquait beaucoup et encore plus quand je m'apercevait que les enfants grandissaient trop vite. On voudrait tellement avoir tout notre monde près de nous.

    RépondreEffacer
  3. Merci de nous partager ces beaux moments!

    La beauté de la chose avec la famille même loin ils sont toujours dans notre coeur...

    Ta tante Monic

    RépondreEffacer
  4. @Ma tante Monic :)

    Merci de m'écrire ici. Je suis contente de savoir que tu me lis.
    Je vous embrasse tous. Vous êtes aussi dans mon coeur xxx

    RépondreEffacer