Présenté par Blogger.

Thorn "La ville blanche", PAYS-BAS. (Bonne fête des pères!)


Hey! Bonne fête des papas à tous les papas de ma vie et de la vôtre. Vous faites un bon boulot guys et vous êtes si importants dans la vie de vos minis. Hourra pour les papas! Et mention spéciale aux deux papas que j'adore plus que tout. Je vous aime! 

J'espère que votre dimanche fut des plus agréable et que vous en avez profité pour recharger vos batteries avant le recommencement de la semaine (les week-ends passent toujours trop vite!). Ici, pour célébrer le papa de la famille nous avons été découvrir une petite ville du côté des Pays-Bas (encore, j'ai un véritable amour pour la Hollande!) Thorn ou "La ville blanche" comme on la surnomme. Nous en avons profité pour aller manger de délicieuses crêpes hollandaises dans une crêperie géniale située au centre-ville de la vieille ville de Thorn, un restaurant magnifique et super le fun pour les petits. Il faut dire qu'ici, la fête des pères se célèbre en mai. Alors pas de problème, nous n'avions pas à réserver d'avance pour avoir une place au resto!


 ^^^Vous pouvez lire le nom de la crêperie ici, le mot a 387457 lettres.


^^^Nous ne sommes pas des grands mangeurs de restaurants, même en voyage nous sommes plus du genre pic-nique, take out, bonne bouffe maison. Ce n'est pas que nous n'aimons pas ça, c'est plutôt qu'avec les petits, on préfère les autres options et comme ça on se sent plus "à l'aise" si jamais (comme presque 100% du temps) les enfants ne tiennent pas en place ou s'énervent un peu. Faut dire que cette fois-ci, le restaurant était bien kid-friendly et les minis ont fait ça comme des champions. 


 ^^^Crêpe aux framboises (full surettes!) pour l'homme et fromage de chèvre, noix grillées et miel pour moi. MIAM!


^^^Avec chaque plat pour enfant, on donne aux petits des jetons qui peuvent être échangés pour un petit cadeau à la fin du repas dans le magasin de jouets secret du restaurant. Super concept!

La pluie a décidé de se pointer après le diner, mais ça ne nous a pas empêchés d'aller marcher un peu dans les rues de la ville blanche, tellement mignonne. Blanc, blanc, blanc... Des fleurs, des maisons hollandaises! C'était vraiment magnifique. On y retournera encore, lorsqu'il fera un peu plus beau et que le soleil sera de la partie, je suis certaine que ça rendra le décor encore plus spectaculaire.  


À chaque fois je suis surprise de tous ces petits bijoux d'endroit que nous découvrons, de toute l'histoire que comporte ce vieux continent... C'est fascinant! J'en reviens toujours à la même constatation: "Et dire qu'il y a du monde qui habite ici..."! La beauté de toutes ces villes, de ce maisons, de ces petits détails, me renverse... La vie, tu es belle!

Bonne semaine à tous! xox

Terschelling, PAYS-BAS. Partie 2.


Dimanche matin, jour 2 de notre passage à Terschelling, nous nous sommes levés tôt pour pouvoir profiter au maximum de notre journée sur l'île. Au planning: vélo et plage! Faut croire qu'on reprend goût rapidement au pédalage. C'est tellement une activité zen, surtout lorsque le paysage est si paisible. Après avoir déjeuné, notre premier stop était le commerçant de vélo. Deux vélos, un chariot et c'est parti! Nous sommes partis du côté inverse de la veille, en longeant la mer d'un côté et les petites collines pleines de moutons blancs de l'autre (de toute beauté!). C'était vraiment paradisiaque, tout était parfait jusqu'au moment où Daniel roule sur un coquillage et que celui-ci fasse éclater une des roues du chariot, pouet-pouet-pouet... Par chance, nous avions nos cellulaires et le GPS! Nous avons réussi à trouver le numéro de la compagnie sur une vieille facture et à se faire comprendre (pas toujours évident!). Une heure plus tard, un camion de réparation est venu nous rejoindre et a changé notre chariot. Le positif là-dedans c'est que nous avons eu plein de temps pour apprécier la vue. Et voila, nous sommes repartis en direction des dunes de sable (en prenant soin de changer de chemin histoire de s'éviter une autre crevaison). 


Nous avons traversé plusieurs petits villages tous plus charmants les uns que les autres. Je me souviens avoir dit a Daniel qu'on devrait vraiment en faire une tradition pour les prochaines années et y revenir un week-end chaque printemps. Terschelling est vraiment un petit paradis caché. En chemin, nous nous sommes arrêtés au Wrakkenmuseum, un café-musée où y est exposés une foule d'objets (des plus inusités!) sauver de la mer au large de Terschelling. Nous y avons dégusté un bon café (mais il est possible d'y manger aussi) pendant que les enfants se sont amusés dans l'air de jeux extérieure complètement folle. C'est du bonbon pour les yeux! Il y a trop de choses à admirer, j'adore ce genre d'endroit plein d'histoire et visuellement, tellement stimulant. Un must si vous passez par là!


On aurait pu rester au musée encore longtemps, mais la journée avançait et il n'était pas possible (sorry!) de passer à côté des belles plages de Terschelling. Je tenais vraiment à ce qu'on y retourne, qu'on en découvre une nouvelle, que je me remplisse les poumons d'air salin encore et encore... Nous avons roulé vers les dunes, sans trop savoir à quoi s'attendre. OMG! Moment marquant, vision que je n'oublierai pas de si tôt. Parce qu'il y a eu ces énormes montagnes de sable et de foin et il y a eu CETTE plage cachée derrière. Je me souviens avoir retenu mon souffle lorsque j'ai monté la montagne et que de l'autre côté, la mer m'a sautée au visage. 


SURPRISE!!! Et ce pavillon de plage jaune beaucoup trop mignon est en fait le Heartbreak Hotel, un restaurant thématique Elvis Presley où la décoration et l'ambiance sont toutes deux complètement malades. 


C'est les bedons bien remplis que nous avons quitté le restaurant pour affronter les vents FOUS de la mer du nord. Nous avions promis aux minis de faire des châteaux de sable, alors nous avons fait de notre mieux pour nous trouver un petit coin à l'abri du vent, un peu plus près des dunes pour sortir les chaudières et les petites pelles (quand tu promets quelque chose à tes enfants hein... Ça me rappelle drôlement l'épisode du bonhomme de neige en Suisse!). 

Le chemin de retour jusqu'à West-Terschelling a été pénible. Le vent nous soufflait au visage, nos cuisses et nos fesses nous suppliaient d'arrêter! Heureusement nous avons fini par nous rendre, complètement crevés de notre journée de vélo, mais oh! combien heureux et reconnaissants d'avoir eu la chance de découvrir ce paradis. 



Un dimanche à Mondo Verde. Landgraaf, PAYS-BAS.


Depuis que nous sommes ici (par le fait même passé en mode "découverte"), il y a une chose que je prends vraiment plaisir à faire! Vous voulez savoir? C'est vraiment une chose toute simple que je veux absolument continuer à utiliser à notre retour au Canada... TRIP ADVISOR! Je suis toujours bien énervée d'utiliser cette application sur mon iPhone parce que non seulement elle te propose des choix d'hotels, des restaurants, mais surtout parce qu'elle offre une option "activités à faire" et encore plus cool... "près d'ici". Peu importe où tu te trouves, en parcourant l'application et en sélectionnant le choix d'activités à faire (lieux à visiter) près d'ici tu te retrouves avec une tonne d'idées (habituellement) pour occuper ton dimanche en famille! C'est comme ça qu'il y a deux semaines nous avons découvert, à 10 minutes de la maison, Mondo Verde situé à Landgraaf aux Pays-Bas


Nous nous attendions seulement à visiter un beau jardin, marcher paisiblement dans la nature... Rien de bien compliqué pour un dimanche relaxe en famille. OUF! Nous avions vraiment sous-estimé la grandeur et la beauté de Mondo Verde. Cette attraction touristique est en fait une jolie façon de se promener à travers plusieurs pays représentés par leurs jardins, leurs animaux, leurs végétations... J'adore le concept et les enfants ont eu beaucoup de plaisir (surtout avec les quelques manèges que le site possède!). C'est un cadre magnifique où il est facilement possible de passer une journée complète à admirer et profiter de la place. Aussitôt pénétrés à l'intérieur du site, en un claquement de doigts, nous nous retrouvions dans les paysages et la végétation de l'Indonésie... 30 minutes plus tard, c'est l'Italie qui nous accueillait. 



 Et c'est à ce moment que nous nous sommes aventurés dans une forêt dense pleine de statues plus captivantes les unes que les autres...


Où il y a une flaque d'eau... Il y a un petit Elliot qui saute dedans! Les bonheurs de l'enfance hein...
Cette photo a été prise à l'intérieur de l'homme qui verse de l'eau sur la photo un peu plus haut. Complètement grandiose non? 


 Le Portugal, le Maroc... Cette brève intrusion dans ces pays me donne encore plus envie de les visiter!