Présenté par Blogger.

Après-midi à Innsbruck!


J'ai de la difficulté à croire que déjà presque un mois s'est écoulé depuis notre passage à Innsbruck. Le temps passe à une vitesse folle depuis que nous sommes ici, j'ai l'impression que nous venons tout juste de nous installer dans la maison, mais pourtant nous approchons la fin de notre deuxième année en Allemagne. Deux ans ce n’est quand même pas rien, c'est le temps qu'a duré notre (trop courte) mutation à Ottawa/Gatineau (je suis trop nostalgique de notre première maison qui était plutôt pas mal à bien y penser). Quand je repense à la durée de notre dernier posting, je me dis que je ne serais tellement pas prête à quitter l'Europe cet été! Heureusement nous avons au moins une troisième année pour profiter de notre vie ici, pour continuer d'explorer les environs, pour rêver de voyages et en réaliser quelques-uns, pour continuer de grandir de cette belle aventure d'expatriation outre-mer... 

Innsbruck, oui. Pardonnez-moi, j'ai perdu le fil de mon idée première en songeant au temps qui passe. Mais oui, cette après-midi à Innsbruck en plein coeur du Tyrol en Autriche à flâner dans les rues de la vieille ville (notre activité préférée). Quand j'y repense, je sens presque les chauds rayons de soleil du printemps sur mon visage et le goût délicieux de la gelato à la pomme verte choisie par Lilou (quel délice! Je n’en avais jamais gouté de la sorte!) dans ma bouche. C'était un moment comme ça, pas tellement planifié et sans trop d'attente mise appart... être là. Nous n'avions pas fait de grosse recherche sur la ville, il y avait seulement la photo d'un endroit précis qui avait capté mon oeil de photographe et qui par le fait même nous à trainé jusqu'à là. J'étais tout de même certaine que l'endroit allait être joli et que nous y passerions un bon moment. Comment le contraire peut être possible lorsqu'on est entouré d'alpes et de bâtiments multicolores. Je ne mentionne même pas les cocos géants un peu partout et les églises si particulière à la région (moi qui est habituellement pas une grande fan)... 


Bien que ce soit quand même une grande ville (environs 190 000) et vous le savez, nous avons habituellement un faible pour les petites places tranquilles, j'ai aimé Innsbruck. En aucun temps je ne me suis sentie bousculé par une marre de touristes ou étourdie par le trafic des autos et des transports en commun qui circulent dans les rues. Il y avait toujours des petites rues où l'on pouvait bifurquer pour se perdre en toute tranquillité. 


J'adore cette photo de Lil et d'Elliot qui s'apprêtaient à rejoindre l'église pour aller en visiter l'intérieur. Elle démontre bien toute l'énergie de ces deux petits monstres-là... Leur enthousiasme me fait sourire (c'est tellement pas toujours comme ça lorsqu'on voyage hihi).


C'est cet endroit précis qui m'a attirée à Innsbruck. Le bleu-vert de l'eau, les maisons pleines de couleurs, les sommets enneigés en background... J'ai eu envie de me pincer quelques fois. Devant cette vue et devant tous les cocos de pâques géants installés un peu partout au centre de la ville. Les enfants couraient d'un à l'autre et voulaient que je les photographie avec chacun des oeufs, leur petit lapin en chocolat à la main et plus souvent qu'autrement, leur plus belle grimace. Non mais, quelle bonne idée cette genre de chasse aux cocos géants... Innsbruck, t'es hot! ;)


Je n'ai assurément pas tout vu de la ville, je n'y suis pas restée bien longtemps, mais les quelques heures passées dans les rues à profiter de toutes ces belles couleurs avec ma petite famille ont été merveilleuses. Des fois il faut savoir se laisser surprendre et juste profiter du moment et se laisser nos pas guider notre tête. À refaire plus souvent! 

Aucun commentaire