Présenté par Blogger.

Radhadesh (Château de Petite Somme): Une initiation à l'hindouisme en plein coeur de la Belgique.


Une des nombreuses choses qui ont changées en nous depuis notre arrivée ici et notre initiation aux voyages est sans aucun doute notre intérêt et notre ouverture d'esprit sur le monde, sur les différents pays et différentes cultures. Je sais que même lorsque l'aventure européenne sera terminée, nous ne nous arrêterons pas de vouloir explorer le globe, bien au contraire. Je crois que notre passage en Europe est l'occasion parfaite de renforcer nos habilités de voyage avec les enfants pour ensuite passer à la prochaine étape et se dépayser encore un peu plus chaque fois. J'ai toujours été intriguée par l'humain, sa façon de vivre et de penser. Je suis intéressée par les religions, les traditions, les coutumes... Surtout celles qui sont les plus différentes des nôtres. C'est important d'être conscient qu'il n'existe pas seulement une façon de vivre la vie, de croire et de pratiquer et Daniel et moi croyons surtout que c'est  doublement important d'ouvrir les yeux de nos enfants sur toute cette diversité, dans le respect bien sur. Cette après-midi-là après notre visite à Durbuy (Ardenne Belge), nous avons eu une belle occasion d'aller nous saucer le bout des pieds en Inde dans une communauté spirituelle nommée Radhadesh. Moi qui ai toujours été attiré par ce pays qui déborde de couleur, il était plus que certain que je souhaitais qu'on s'y arrête un instant.  


C'est aux environs de Durbuy, à l'intérieur du château de Petite Somme que prend place la communauté de Radhadesh. Le château a été entièrement transformé et dès les premiers pas à l'intérieur, on se sent tout de suite ailleurs. De la couleur, de la dorure, des peintures des différentes divinités de l'Inde, des adeptes portant l'habit blanc, la marque dans le front. Pour moi, tout était pratiquement nouveau. Ce que je connaissais de cette religion était ce que j'avais vu dans les films ou lu dans les livres. 

7 euros par adulte plus tard (gratuit pour les enfants de moins de 6 ans), un des fidèles de la communauté nous invitait à procéder à la visite guidée du temple (en français en plus! Yé!). Nous avons pu visiter quelques pièces, en apprendre davantage sur Krishna (et les autres dieux), sur le fondateur de la communauté (ISKCON) et nous faire expliquer à quoi ressemblait la vie à l'intérieur de la communauté ce qui selon moi était le plus intéressant. Lili était toute fière de dire à notre guide qu'elle connaissait Shiva et Bouddha (comme s'ils étaient ses grands chums! ahah). J'ai été étonné de voir comment les adeptes étaient dévoués à leur religion et je vous avoue que ça m'a bien fait réfléchir sur la place qu'occupe notre religion dans nos vies à nous. Mon moment coup de coeur est probablement lorsque nous nous sommes déchaussés et installés dans la chambre des prières. Notre guide (l'adepte, le fidèle, le disciple... Je ne sais pas trop comment l'appeler.) nous a expliqué le déroulement des prières et ce que représentait toutes les figurines devant nous. OMG toutes les couleurs et les outfits... Lili se serait fait bien du plaisir à les changer à tour de rôle! C'est cependant le rituel d'une cérémonie quotidienne qui doit être impressionnante à regarder.  Nous avons eu la chance d'écouter un peu d'harmonium et de chanter. Derrière nous un père et ses enfants semblaient prier ou méditer, un autre fidèle transcrivait une prière sur un grand tableau... C'était vraiment un moment intéressant et un peu déstabilisant je vous l'accorde. J'étais partagée entre le sentiment de trouver ça super beau ou vraiment trop intense. Je crois que c'est un sentiment normal lorsqu'on se retrouve devant la différence ou l'inconnu. Certes, nous avons tous appris beaucoup et avons ouvert un peu plus notre vision ainsi que notre esprit sur le monde et spécifiquement sur cette religion. 


Nous avons terminé le tour avec une visite à la boulangerie située juste à côté du château et tenue par les membres de la communauté. Nous avons pu gouter à de délicieux petits biscuits à la noix de coco, un vrai délice! Ensuite, nous sommes allés voir la boutique qui offrait une foule de produits aux couleurs de l'Inde. Par manque de temps, nous n'avons pas eu la chance d'essayer le restaurant qui se trouve sur place également, mais à en croire les commentaires positifs qu'il suscite, il serait super.

Je dirais qu'en général, j'ai vraiment aimé notre bref passage à Radhadesh et je sais que Lili aussi a apprécié puisqu'elle en a longtemps reparlé les jours qui ont suivi. Par moment, il y avait de gros silences. Est-ce que c'était voulu ou non? Je l'ignore, mais j'avais l'impression qu'il manquait un peu d'interaction et qu'à la limite ça entrainait quelques malaises. Si j'avais a y retourner, je crois que j'essayerais d'y aller durant leur festival ou lors de la haute saison ou les animations doivent être un peu plus présentes. C'était tout de même génial d'explorer un petit peu d'une nouvelle religion et d'un nouveau pays en étant à la fois, tout près de la maison. Et le faire avec mes minis (et nos amis!), ça rendait le tout encore plus agréable. Si vous passez par le coin et que vous vous intéressez à l'Inde ou à la spiritualité, je vous le recommande sans hésiter.

Pour visiter le site internet c'est ICI.


Aucun commentaire