Présenté par Blogger.

J'ai eu 30 ans / Boucle de la Sarre, ALLEMAGNE


Je ne me souviens pas si je vous l'avais déjà mentionné, mais octobre n'est pas un mois banal pour Daniel et moi puisque nous célébrons nos anniversaires de naissance à une journée d'intervalle. Le 6 et le 7! Cute comme ça.
Cette année c'était pour moi, le big 3-0. 30 ans! J'ai encore de la difficulté à croire que je suis rendue là, mais je suis de plus en plus sereine avec l'idée.  On vieillit tous, que voulez-vous. Je me souviens à quel point je trouvais ça vieux et loin 30 ans quand j'étais ado. Je m'imaginais probablement dans la peau d'une adulte plus décidée et enlignée dans ma vie professionnelle, plus stable en ce qui concerne mon milieu de vie, plus en contrôle de mon quotidien. Et pourtant! ET POURTANT... Oui, quand je me regarde aujourd'hui je vois une merveilleuse base bien solide qui me rend tellement fière (ma famille, mon homme, mes deux enfants),  un grand cheminement, mais j'ai l'impression que le reste des aspects de ma vie est un peu (totalement?) nébuleux. Je ne sais plus ce que je veux professionnellement ni ou notre style de vie nous mènera. Ce n'est pas vraiment ce que j'avais imaginé petite, mais je ne crois pas que ça me déçoive non plus. Je ressens au contraire, un grand sentiment de liberté que j'apprends à apprécier un peu plus chaque jour. À un moment ou à un autre, tout se placera et je réaliserai sans doute que rien n'est arrivé pour rien. Ma vie est (et sera) ce que j'ai envie qu'elle soit au moment présent, dans l'ordre que je le souhaite, sans cadre et sans limite. L'important c'est d'être heureuse, aimée et de faire ce qu'on aime, le plus souvent possible.

Ma famille, c'est ce qui me rend heureuse. Tous ces moments passés ensemble sont une chance énorme à nos yeux (#militarylife). On en profite au maximum. Pour nos fêtes, nous avions envie de rien de trop compliqué, juste de sortir de chez nous un peu et de nous retrouver en nature, devant de beaux paysages avec nos deux petits humains préférés. Saarland (La Sarre) est une région allemande située à seulement 2h30 de la maison et qui offre exactement ce dont on avait envie pour l'occasion. En deux temps trois mouvements, nous avons booké pour deux nuits un hôtel (caché dans la forêt, tranquillité assurée) près de la Moselle et avons peaufiné  nos recherches sur les environs. Je vous dirais que la plus grande partie du week-end nous l'avons passée à admirer la boucle de la Sarre et à se promener dans les bois. Énorme coup de coeur pour la structure de plus d'un km de long, Baumwipfelpfad Saarschleife, qui s'élève jusqu'à 42m du sol et qui, vous vous doutez bien, offre une vue imprenable sur la boucle. Un peu partout sur le parcours, on retrouve des stations d'informations et de jeux spécialement pensées pour les enfants. Il y a même une glissade qui croyez-moi, donne un peu le vertige (vous auriez du voir le teint verdâtre de l'homme qui n'aime pas trop les hauteurs). Les enfants en redemandaient... 


Elliot était complètement fou! Il aurait glissé toute la journée... 


Et alors que tu crois que c'est suffisamment haut... On monte encore! Elliot m'a accompagné jusqu'au sommet. Lili et Daniel sont restés en bas et les voir si minuscules une fois rendu au dernier palier de la tour nous faisait réaliser la hauteur plutôt impressionnante de la structure d'observation.  La vue les amis... WOW!


Il faut savoir qu'il y a plusieurs façons d'admirer la boucle, celle à partir de la structure de bois, mais aussi celle qui est est accessible gratuitement, par les sentiers de randonnée. Nous avons tellement aimé le site du Cloef-Atrium que nous avons décidé d'y retourner le dimanche matin pour une deuxième fois dans le but d'y faire un peu plus de hiking et de profiter des lieux un peu moins achalandés que la veille. 


Nous étions pratiquement seuls, le temps était un peu gris, mais ça nous permettait de voir la boucle d'un autre oeil. Nous nous y sommes attardés longtemps, nous avons pris notre petit snack (règle #1 pour le succès en hiking avec les petits : une tonne de snacks!) et même sortit les Partners en peluche (allo belles Tronches!) que les petits trainaient dans leur sac à dos pour jouer un peu (règle #2, et #3: un jouet qu'il affectionne et un petit sac pas trop pesant pour leur donner l'impression qu'ils font comme les grands!).


Nous avons tenté quelques photos de famille devant le beau panorama, mais ça n'a franchement pas été un succès... Ce sera pour une prochaine fois!À partir du point d'observation de la boucle, nous nous sommes aventurés dans les sentiers pour un petit 3.8 km de randonnée (le plus petit circuit) qui nous a permis de voir de beaux paysages et même de rencontrer de nouveaux copains en chemin.


Les enfants ont fait ça comme des champions (même si Elliot a grogné quelques fois) et le délicieux apfelstrudel du bistro Mirabell à l'entrée du parc était la récompense parfaite. Un régal! C'était une superbe fin de semaine d'anniversaire et je n'y changerais absolument rien. Au fond, vieillir c'est pas si mal quand tu es bien entourée... J'ai peut-être une vie plutôt pleine d'incertitude, mais ma base est plus solide que jamais.  

Si on m'avait dit à 20 ans que pour souligner ma trentaine je serais dans le fin fond d'un bois, dans un autre pays, accompagnée de ma famille bien à moi, je ne l'aurais probablement pas cru. La vie est pleine de surprises et c'est vraiment ce qui la rend merveilleuse... Je me souhaite une autre décennie pleine de rebondissements, mais surtout débordante d'amour et de bonheur. 

Cheers à la trentaine!

Aucun commentaire