Présenté par Blogger.

CROATIE : Omis, ville de pirates.

Bon matin la Croatie! Enfin, nous y étions. C'était vraiment parti pour l'exploration de ce nouveau pays. Il y avait franchement qu'une chose qui était non-négociable pour moi en cette première journée, je voulais voir la mer et m'y tremper les pieds. La veille j'avais reconsulté ma bible (le lonely planet) et épluché le livre de commentaires de l'appartement pour voir ce que les visiteurs qui nous ont précédés avaient à dire. Il y avait le nom d'une petite ville qui revenait bien souvent: Omis. 

Omis ce fut! 

Forteresse Mirabela

Surplombant la ville, la forteresse Mirabela nous a tout de suite fait de l'oeil. Après avoir flâné quelques moments dans les rues de la vieille ville d'Omis, nous nous sommes rapidement dirigés vers l'entrée de la forteresse dans le but de grimper jusqu'en haut pour y profiter de la vue. Vraiment, ce n'est rien de gros, ça se monte en quelques minutes, mais le panorama vu d'en haut vaut bien ces quelques kunas (monnaie de la Croatie). Quelle vue... C'était magnifique! 

Omis était autrefois une ville de pirates (les pirates d'Omis), à ce qu'on y raconte, les pirates les plus dangereux de la Méditerranée  y habitaient. Pas étonnant que la ville en fait maintenant ça "marque" de commerce. Et quelle belle façon de susciter l'intérêt  des petits pour ce petit bout de Croatie! 

ten on ten : juillet 2016


J'ai passé droit. Le 10 juillet est passé et j'ai complètement oublié le défi, j'avais la tête ailleurs. Je me suis reprise aujourd'hui. Les dernières semaines n'ont pas été remplies d'activité (bien au contraire), mais le temps continu quand même a débouler. Ça va trop vite. Le 1er juillet nous avons reçu les papiers d'entrée à l'école pour Elliot et je vous avoue avoir eu un petit pincement au coeur. Je le trouve bien petit pour partir toute la journée loin de moi, 5 jours par semaine, dans... un mois! Je voudrais bien figer le temps pour en profiter encore un peu. Et pourtant, Dieu sait comme j'en ai profité de mon petit homme. Le point positif dans tout ça, c'est que lui il est prêt. Il a tellement hâte. Ça me rassure. Ça m'amène à avoir hâte aussi de le voir prendre son envol. Une autre grosse étape, mais ça ira. Anyway, he is so english now et ça me fait tellement rire de l'entendre. Petit amour...

En attendant (pas du tout impatiemment) que les classes reprennent et bien l'été est bien entamé. Depuis presque un mois, Lili est en congé et participe activement à notre magnifique chaos familial quotidien. C'est bon d'être ensemble. Personne n'est encore mort, c'est bon signe. Certes, plusieurs chicanes et quelques bousculades, mais rien de majeur. On est bien juste nous, nous 4, pas de gros voyages, pas de camp de jour, pas un million d'activités, mais du temps en masse pour se tourner les pouces et faire aller l'imagination et la créativité de mes minis. C'est parfait comme ça. Chez nous, l'été c'est fait pour lâcher le gaz, reconnecter, flâner en pyjama,  prendre des bains à des heures pas rapport, déroger de la routine et des horaires fixes... 

Alors voilà, notre petit mercredi, entre soleil, averses et éclairs. 


Ten on ten : Défi photographique initié en 2008 par Rebekah Gough et repris (five on five maintenant) par Lyne de Confession de French Lily. Le 10 de chaque mois, 10 photos pour rendre hommage à tout ce qu'il y a de beau dans le quotidien de nos vies ordinaires.  Dix photos c'est trop? Il existe aussi le five on five! Bref, l'important c'est de capturer cette beauté qui vit chez vous

Cap sur la Croatie! On s'installe à Trogir.



C'est après plusieurs heures de route et avec quand même quelques attentes (les gens nous ont tellement vanté la beauté de Trogir et de ses environs qu'on ne pouvait pas faire autrement) que nous sommes enfin arrivé à destination. Pour les 7 prochains jours, c'est au deuxième étage d'une grosse maison blanche que nous déposions bagages.