Présenté par Blogger.

Un peu de nous ici, avant que l'hiver nous enivre... L'archipel de Mingan, Côte-Nord.


Un petit peu de nous avant que l’hiver s’installe pour de bon, avant que nos souvenirs d’été soient trop loin derrière… Des souvenirs retrouvés à des centaines de kilomètres d’ici, d’autres créés et savourés longuement, doucement, au rythme des vagues qui cogne sur la grève. Le temps s’écoule si lentement sur ma côte. La beauté de la nature est brute, écorchée parfois, mais ne te laisse pas indifférent. Revenir chez nous au sens propre? Ou figuré? Dure à dire pour les nomades que nous sommes devenus au fil des déménagements, avec les années et notre réalité. Où sont vraiment nos racines? Je sais cependant que les miennes sont parties de là… belle Côte-Nord. Mon sang salé, c’est de là qu’il émane. La famille retrouvée, les retrouvailles amicales, les gens rencontrés avec regard et sourire invitant, chaleureux, vrai. C’est ça la côte, c’est vrai, c’est simple, c’est doux. C’est ce qu’on avait besoin après une grosse année de petites embuches, de grands changements essoufflant. Ce n’est pas de tout repos revenir « chez soi »! Je me l’étais fait dire par ceux qui ont passé par là avant, par de grands voyageurs qui rentrent au bercail, je ne le croyais pas tant. Ça nous a frappé en pleine face… Il faut se laisser le temps. Le prendre. Essayer de se perdre un peu, là où tout nous semble trop familier. Revoir la Côte-Nord avec nos nouveaux yeux, ceux qu’on a développés dans les dernières années, ceux qui prennent le temps d’observer et de découvrir, de se poser et de se laisser émerveiller par ce qui se passe devant eux. 

De Tadoussac à Kégaska, le long de cette 138 qui te lance la démesure de ses paysages en pleine gueule durant des heures et des heures de route, de courbes… « C’est loin la Côte-Nord! » diront certains. Je préfère vous dire que c’est immense et riche. Oui, il y a des petites longueurs, un nombre incalculable de mini mouches tannantes à certains endroits, tu te surprends quelques fois à te demander quoi faire de ton temps et à quoi dont ressemble le quotidien de ces habitants pour qui la vie coule si doucement… Mais tout ça fait partie de l’identité de la région et ça fait du bien. Le genre de voyage qui nous remplit les batteries. Les plus beaux paysages salins devant lesquels me flatter la bedaine qui portait encore une fois, une précieuse minuscule vie. Une sérénité et un calme qui m’ancraient au moment présent, tout en me permettant de croire que tout irait bien pour l’avenir. Que ce petit bébé soit enfin là pour rester et qu’il apportera avec lui tant d’amour et de joie au sein de notre famille tricotée serré. Je pouvais déjà m’imaginer lui présenter ma mer dans quelques années, le voir courir sur la plage, bouclettes au vent! 

Je vous présente quelques clichés volés d'un merveilleux passage de notre voyage sur la Côte, notre petite escale au Havre-Saint-Pierre et notre premier vrai contact avec l'Archipel de Mingan. Quel coup de coeur! J'ai la chance d'avoir plusieurs membres de ma famille qui habitent ce petit paradis terrestre et qui nous ont accueillis comme des rois. Balade en bateau, fruits de mer, la guitare auprès du feu... Ces journées à se laisser bercer au rythme des cayens (et de leur accent si charmant). Ce moment sur les îles, où nous avions l'impression d'être seul au monde et d'avoir toute cette beauté juste pour nous... C'était parfait! C'était succulent. Je leur en suis tellement reconnaissante. Merci mes Landry d'amour. La chance que j'ai de faire partie de cette belle et grande famille!  

Bonne bouffée d'air frais à vous fidèles lecteurs. Ouvrez vos yeux, vous y verrez cette nature écorchée, mais si belle. Ouvrez vos oreilles, il y avait le chant des phoques... L'odeur de la mer! La saveurs de ses fruits... 

C'est beau la Minganie, hein? J'ai tellement d'autres images à vous partager, d'autres perles   cachées à vous présenter. Ça viendra, restez avec moi. Je vous livre ici ma Côte-Nord... Une invitation à venir y prendre votre temps et tomber amoureux.

Merci de m'avoir attendue, la route a été longue. 























Aucun commentaire